Ce tableau complète le précédent.
HABITANTS
1900 1930
Superficie en milliers de km² En millions Par km² En millions Par km²
Afrique 28.890 130 4,4 145 4,9
Amérique 40.945 160 3,9 250 6
Asie 41.970 850 20 1.000 25
Europe 11.425 420 36,6 530 46,5
Océanie 8.560 5 0,5 10 1,1
Monde 131.820 1.565 11,8 1.935 15,2
bosse

- La bosse d'un chameau, les deux bosses du dromadaire.

« Chameau. - Quadrupède qui a deux bosses.

« Dromadaire. - Chameau qui a une seule bosse. »

  1. GRAMMAIRE PRQPREMENT DITE

    D'une façon générale, on appelle grammaire un livre qui formule les règles d'un art ou d'une science. Au point de vue du langage, la grammaire proprement dite ou grammaire particulière, est celle qui expose les règles d'une langue. Elle comprend trois parties : la phonétique, qui traite des sons et des articulations de la langue et donne les lois de leurs combinaisons ; la morphologie, qui est l'étude biologique de la langue dans la forme des mots (étymologie), et leurs transformations (morphologie proprement dite) ; la syntaxe, qui est la construction et l'arrangement des mots pour l'expression de la pensée. La syntaxe est la partie principale de la grammaire, celle qui est à sa base et d'où sont sortis tous ses développements. Elle est, dans la grammaire, la véritable grammaire ; elle présente les règles du langage dans leur ordre à la fois logique et pratique et les accords des différents genres de mots. C'est elle qui :

    « ..... du verbe et du nominatif,
    Comme de l'adjectif avec le substantif
    Nous enseigne les lois..... » (MOLIÈRE)

    La syntaxe s'inspire de l'orthologie, qui est la manière de bien parler, et de l'orthographe, qui est la manière de bien écrire ; elle est un de leurs éléments par l'examen des mots réunis, comme la lexicologie par l'explication des mots séparés.

    Alors que la syntaxe et l'étymologie ont été les premières recherches de la grammaire, la phonétique et la morphologie n'y ont été introduites que bien après. Elles ont créé ses formes nouvelles et ont pris une importance qui ne remonte généralement pas plus loin que le XIXe siècle.

  2. GRAMMAIRE GÉNÉRALE

    Est celle qui s'occupe des règles communes à toutes les langues, qui les recherche dans leur essence première, dans leur structure intérieure, pour déterminer leur rapport avec les opérations de l'esprit. Cette grammaire est appelée aussi philosophique. La première fut celle de Port-Royal (1660). Elle s'efforça d'établir que les diverses langues sont sorties d'un type unique, mais elle s'inspira plus des principes d'Aristote que de l'observation scientifique. Dans la même voie continuèrent, au XVIIIe siècle, Dumarsais, Beauzée, Condillac, Destutt de Tracy, et d'autres. Leur système empirique perdit de plus en plus de sa valeur devant les découvertes des langues primitives et orientales, particulièrement du sanscrit, qui firent naître la grammaire comparée.

  3. GRAMMAIRE COMPARÉE

    Son point de départ fut la connaissance du sanscrit, à la fin du XVIIIe siècle. Elle recherche les affinités des langues entre elles, leurs ressemblances et leurs différences pour les classer en groupes ou familles, en trouver les types primordiaux et suivre l'évolution de chacune. Ce sont ces études qui ont formé la linguistique proprement dite, étude scientifique des langues, principalement par la méthode comparative qui permet de découvrir le fonds commun d'où elles sont sorties et les transformations particulières qu'elles ont subies. (Voir Langue). La grammaire comparée a apporté à la grammaire proprement dite une contribution importante par le développement qu'elle a donné à la phonétique et à l'étymologie.

    Franz Bopp fut le premier qui écrivit une Grammaire comparée du sanscrit, du zend, du grec, du latin, du lithuanien, du gothique et de l’allemand, parue de 1833 à 1852 et traduite en français par Michel Bréal en 1865. Elle étudia la commune origine des langues indo-européennes. Les travaux de Bopp ont été successivement complétés par Schleicher, Brugmann et Delbrüc. D'autre part, les langues romanes furent spécialement étudiées par Frédéric Diez, puis par Meyer-Lübke. On est beaucoup moins avancé dans les recherches sur les autres familles de langues, celles des groupes ouralo-altaïque et chamito-sémitique. On l'est encore bien moins dans celles relatives aux langues des peuples primitifs.

  4. GRAMMAIRE HISTORIQUE

    A été la forme primitive de la grammaire comparée appliquée à une seule langue. Elle en est aujourd'hui une des parties en ce qu'elle étudie les différents moments des langues et leur enchaînement pendant toute leur durée. Elle se sert de la diplomatique, science assez restreinte qui examine les documents officiels de tous les temps pour authentifier les indications qu'ils fournissent, et de la paléographie, science plus récente et plus étendue, qui procède à la recherche des anciennes écritures et à l'art de les déchiffrer. C'est la paléographie qui donne l'histoire de l'écriture et de ses transformations vers des formes devenues tellement personnelles que la graphologie prétend révéler le caractère des individus par leur écriture.


  1. 1. Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre. 2. La terre était un chaos ; le souffle d'Elohim se mouvait sur les eaux. 3. Elohim dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut. 4. Et Elohim vit la lumière, qu'elle était bonne, et Elohim sépara la lumière d'avec les ténèbres. 5. Et Elohim nomma la lumière jour, et les ténèbres nuit ; et il fut soir, et il fut matin ; un jour. 6. Elohim dit : « Qu'il y ait un firmament entre les eaux ! » … 9. Elohim dit : « Que les eaux qui sont sous les cieux se rassemblent et que le sec apparaisse. » … 11. Et Elohim dit : « Que la terre produise la verdure, l'arbre fruitier portant le fruit suivant son espèce. » … 14. Elohim dit : « Qu'il y ait des luminaires dans le firmament pour diviser le jour d'avec la nuit. » … 20. Elohim dit: « Que les eaux fourmillent de vie et que les oiseaux volent sur la terre. » … 21. Et Elohim créa les monstres marins et tous les êtres dont fourmillent les eaux, et tout oiseau ailé. 22. Et Elohim les bénit en disant : « Soyez féconds, multipliez et remplissez les eaux des mers, et que l'oiseau multiplie sur la terre ! » … 24. Et Elohim dit : « Que la terre produise des êtres vivants suivant leurs espèces. » … 26. Et Elohim dit : « Faisons l'homme à notre image » ; mâle et femme, il les créa. … 28. Et Elohim les bénit et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et l'assujettissez ! » 29. Et Elohim dit : « Voici, je vous donne toute herbe portant semence et tout arbre qui a un fruit... pour votre nourriture. »

  2. 1. Et furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée. 2. Et Elohim acheva au septième jour son œuvre ; et au septième jour il se reposa. … 4. Ceci est les généalogies des cieux et de la terre, lorsqu'ils furent créés.

I. 1. Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre. 2. La terre était un chaos ; le souffle d'Elohim se mouvait sur les eaux. 3. Elohim dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut. 4. Et Elohim vit la lumière, qu'elle était bonne, et Elohim sépara la lumière d'avec les ténèbres. 5. Et Elohim nomma la lumière jour, et les ténèbres nuit ; et il fut soir, et il fut matin ; un jour. 6. Elohim dit : « Qu'il y ait un firmament entre les eaux ! »… 9. Elohim dit : « Que les eaux qui sont sous les cieux se rassemblent et que le sec apparaisse. »… 11. Et Elohim dit : « Que la terre produise la verdure, l'arbre fruitier portant le fruit suivant son espèce. »… 14. Elohim dit : « Qu'il y ait des luminaires dans le firmament pour diviser le jour d'avec la nuit. »… 20. Elohim dit: « Que les eaux fourmillent de vie et que les oiseaux volent sur la terre. »… 21. Et Elohim créa les monstres marins et tous les êtres dont fourmillent les eaux, et tout oiseau ailé. 22. Et Elohim les bénit en disant : « Soyez féconds, multipliez et remplissez les eaux des mers, et que l'oiseau multiplie sur la terre ! » 24. Et Elohim dit : « Que la terre produise des êtres vivants suivant leurs espèces. » 26. Et Elohim dit : « Faisons l'homme à notre image » ; mâle et femme, il les créa. 28. Et Elohim les bénit et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et l'assujettissez ! » 29. Et Elohim dit : « Voici, je vous donne toute herbe portant semence et tout arbre qui a un fruit... pour votre nourriture. »

II. - 1. Et furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée. 2. Et Elohim acheva au septième jour son œuvre ; et au septième jour il se reposa. 4. Ceci est les généalogies des cieux et de la terre, lorsqu'ils furent créés.

Récit Elohiste:

 I. 1. Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre.
     2. La terre était un chaos ; le souffle d'Elohim se mouvait sur les eaux.
     3. Elohim dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut.
     4. Et Elohim vit la lumière, qu'elle était bonne, et Elohim sépara la lumière d'avec les ténèbres.
     5. Et Elohim nomma la lumière jour, et les ténèbres nuit ; et il fut soir, et il fut matin ; un jour.
     6. Elohim dit : « Qu'il y ait un firmament entre les eaux ! »
     …
     9. Elohim dit : « Que les eaux qui sont sous les cieux se rassemblent et que le sec apparaisse. »
     …
     11. Et Elohim dit : « Que la terre produise la verdure, l'arbre fruitier portant le fruit suivant son espèce. »
     …
     14. Elohim dit : « Qu'il y ait des luminaires dans le firmament pour diviser le jour d'avec la nuit. »
     …
     20. Elohim dit: « Que les eaux fourmillent de vie et que les oiseaux volent sur la terre. »
     …
     21. Et Elohim créa les monstres marins et tous les êtres dont fourmillent les eaux, et tout oiseau ailé.
     22. Et Elohim les bénit en disant : « Soyez féconds, multipliez et remplissez les eaux des mers, et que l'oiseau multiplie sur la terre ! »
     24. Et Elohim dit : « Que la terre produise des êtres vivants suivant leurs espèces. »
     26. Et Elohim dit : « Faisons l'homme à notre image » ; mâle et femme, il les créa.
     28. Et Elohim les bénit et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et l'assujettissez ! »
     29. Et Elohim dit : « Voici, je vous donne toute herbe portant semence et tout arbre qui a un fruit... pour votre nourriture. »
 II. 1. Et furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée.
     2. Et Elohim acheva au septième jour son œuvre ; et au septième jour il se reposa.
     4. Ceci est les généalogies des cieux et de la terre, lorsqu'ils furent créés.

Récit Elohiste:

  1.  

    1. Au commencement, Elohim créa les cieux et la terre.

    2. La terre était un chaos ; le souffle d'Elohim se mouvait sur les eaux.

    3. Elohim dit : « Que la lumière soit ! » Et la lumière fut.

    4. Et Elohim vit la lumière, qu'elle était bonne, et Elohim sépara la lumière d'avec les ténèbres.

    5. Et Elohim nomma la lumière jour, et les ténèbres nuit ; et il fut soir, et il fut matin ; un jour.

    6. Elohim dit : « Qu'il y ait un firmament entre les eaux ! » …

    7. Elohim dit : « Que les eaux qui sont sous les cieux se rassemblent et que le sec apparaisse. » …

    8. Et Elohim dit : « Que la terre produise la verdure, l'arbre fruitier portant le fruit suivant son espèce. » …

    9. Elohim dit : « Qu'il y ait des luminaires dans le firmament pour diviser le jour d'avec la nuit. » …

    10. Elohim dit: « Que les eaux fourmillent de vie et que les oiseaux volent sur la terre. » …

    11. Et Elohim créa les monstres marins et tous les êtres dont fourmillent les eaux, et tout oiseau ailé.

    12. Et Elohim les bénit en disant : « Soyez féconds, multipliez et remplissez les eaux des mers, et que l'oiseau multiplie sur la terre ! »

    13. Et Elohim dit : « Que la terre produise des êtres vivants suivant leurs espèces. »

    14. Et Elohim dit : « Faisons l'homme à notre image » ; mâle et femme, il les créa.

    15. Et Elohim les bénit et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre et l'assujettissez ! »

    16. Et Elohim dit : « Voici, je vous donne toute herbe portant semence et tout arbre qui a un fruit... pour votre nourriture. »

  2.  

    1. Et furent achevés les cieux et la terre et toute leur armée.

    2. Et Elohim acheva au septième jour son œuvre ; et au septième jour il se reposa.

    3. Ceci est les généalogies des cieux et de la terre, lorsqu'ils furent créés.